Patrimoine

Eglise paroissiale Saint – Honorat

DSCN0361Edifiée au XVIème et remaniée au XIXème siècle, son fronton triangulaire et ses rangées de pilastres lui donne un aspect classique alors que son clocher aux tuiles polychromes rappelle l’influence italienne. L’intérieur baroque restauré au début du XXème siècle témoigne de l’influence de cet art dans le pays niçois.

 

 

Lavoir

DSC_0001Toujours alimenté par l’eau de source et abrité par un passage voûté (un pountin), ce lavoir du début XXème siècle est très agréable par sa fraîcheur. Les ‘bugadières’ l’ont utilisé jusque en 1970, arrivée des premières machines à laver dans le village.

 

 

 

Fontaine

DSC_0025Elle pourvoyait en eau les ménagères qui venaient y remplir leurs seaux d’eau potable jusqu’à l’installation de l’eau courante dans les habitations au tout début des années 50. Un abreuvoir permettait également aux animaux de se désaltérer.

 

 

 

Vestiges du canal de l’eau

ses acqueducs en pirre sèchesConstruit en même temps que le réaménagement de la route au XVIIIème siècle pour satisfaire aux besoins d’eau des travaux, plusieurs tronçons sont encore visibles, les pierres étant réutilisées dans la route en même temps que les travaux avançaient.

 

 

 

 

 

 

Moulin à huile communal

100_0751Très bien conservé, ce moulin de la fin du XVIIIème siècle a été converti en salle culturelle visant à recevoir des expositions et diverses activités culturelles. Au rez-de-chaussée sont installées les meules du type génois. A l’étage le séchoir permettait d’entreposer les olives environ un mois afin que pour l’eau s’en évapore. La roue à aubes était actionnée par l’eau du Redebraus. Seul le rez-de-chaussée est accessible sur demande.

 

Maison natale d’Henri SAPPIA

DSCN0445Erudit du Comté de Nice, né le 17 avril 1883 à Touët de l’Escarène. Après des études supérieures à Milan et Turin couronnées par trois doctorats et enflammé par les idées de Mazzini et les exploits de Garibaldi, il conçut une violente hostilité pour le régime de Napoléon III et de la Maison de Savoie, qui le porta à la conspiration puis à la prison. Il fonda en 1898 la revue Nice Historique qu’il dirigea jusqu’à sa mort en 1906. Propriété privée, sa maison natale se trouve au milieu du village, en bordure de la route Nationale au dessus d’un pittoresque abreuvoir.

 

Gare de Touët de l’Escarène

DSC_0002Elle est située sur la ligne ferroviaire Nice-Coni qui fut inaugurée en 1928. Enduite d’ocre rouge et comprenant une petite terrasse avec pergola sur le côté, les équipements pour voyageurs de sa salle d’attente témoignent d’une utilisation qui a été importante. Sa décoration intérieure est réalisée en céramiques polychromes. C’est la dernière gare du pays des Paillons, car après le long tunnel du Col de Braus s’ouvre la vallée de la Bévéra.

 

La route du sel

col 3Situé au pied de la montagne, Touët servait d’étape et de relais muletier pour les caravanes qui empruntaient la Route du Sel en passant par le Col de Braus.

 

A découvrir

Restauration

BAR-RESTAURANT LE VIEUX FOUR  1 bis rue du Four – 06440 Touët-De-L’Escarène Tél : 06.83.40.92.24 …