Accueil / Tourisme,patrimoine / L’histoire du village

L’histoire du village

Situé à 21 km de NICE et à une altitude de 450 mètres, le village trouve son origine dans une maison de refuge établie au pied du Col de Braus où s’arrêtaient les voyageurs.
Devenu hameau, il dépend de la commune voisine jusqu’à ce que la Maison de Savoie l’érige en commune indépendante pour couper court aux dissensions dont il était l’objet entre les différentes baronnies .La population vit alors essentiellement de l’agriculture .Le climat très doux en hiver et frais en été ainsi que l’abondance de l’eau permet de produire vin, huiles, céréales et légumes de toutes sortes.

La révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV en 1685 entraîne l’exil des protestants dans les lieux isolés et non fréquentés. C’est à cette époque qu’ils aménagent pour la première fois deux grandes grottes qui dominent le vallon du Redebraus. L’Arbella et les Pagans deviennent alors des forteresses suspendues sur le vide, avec une véritable organisation interne (bassin d’eau, chemin de guets, salle de prière, …). En 1786 le fief est acheté par l’avocat Raphaël Miloni et érigé en baronnie. Après la Révolution, le village devient le refuge des barbets qui se cachent dans les grottes délaissées par les protestants.

C’est en 1833 que naît à Touët de l’Escarène Henri Sappia, élève au collège royal de Nice, Docteur ès lettre, Docteur en droit et en philosophie des universités de Naples et de Turin. Cet érudit du Comté de Nice est enflammé par les idées de Mazzini et les exploits de Garibaldi. Il fonda en 1890 la revue Nice Historique qu’il dirigea et dont il fut le principal rédacteur, conforté par la création en 1904 de la célèbre ‘’Academia Nissarda ‘’ toujours bien vivante après plus d’un siècle d’existence .On rappellera notamment ses recherches et ses articles sur les Barbets, les Grimaldi, les illustres niçois, sa verve piquante et son humour féroce. Une plaque commémorative identifie sa maison natale située en plein cœur du village.

Ecrin de verdure et de calme le village propose une richesse environnementale, et architecturale typique de l’arrière pays Niçois, avec ses fontaines, ses voûtes, son lavoir en pierre, son église du XVIeme siècle, le moulin à huile devenu lieu de culture, son vieux four à pain transformé en restaurant.

Au nord les quartiers du Revel et de l’Albera offrent un magnifique panorama sur la vallée et de nombreux sentiers permettent des randonnées pédestres et en VTT.

Les multiples activités qui s’y déroulent et l’ambiance particulièrement chaleureuse et accueillante contribuent à faire de cette commune typique un lieu très convivial.

A découvrir

Restauration

BAR-RESTAURANT LE VIEUX FOUR  1 bis rue du Four – 06440 Touët-De-L’Escarène Tél : 06.83.40.92.24 …